Petits Chanteurs de Narbonne

Un peu d'histoire...

La Maîtrise de la cathédrale de Narbonne

Dès 1330, la cathédrale Saint Just de Narbonne possédait une maîtrise dont la renommée s'étendait dans tout le Midi de la France. 8 à 10 jeunes garçons, logés (au 4, rue Armand Gauthier, face à la cathédrale) et nourris sur place, étaient confiés au maître de musique chargé de leur instruction académique, musicale et religieuse. Ces enfants participaient à tous les offices chantés à la cathédrale, aux côtés des chanoines. Les autres églises de la ville possédaient également leurs propres maîtrises, toutes fermées à la Révolution française. La Maîtrise de la cathédrale fut refondée en 1884 et perdura durant plusieurs décennies.

La prestigieuse maîtrise de St Just peut revendiquer la formation de Guillaume Bouzignac et Etienne Moulinié, brillants compositeurs du XVIIe siècle. 

 

Découvrez l'histoire insolite de la Maîtrise de la cathédrale !

 

Les Petits Chanteurs de Beauséjour

Parallèlement, un choeur de garçons existe au Petit Séminaire de Narbonne (actuel Lycée Beauséjour) dès 1875. En 1958, ce choeur, dirigé par l'abbé Alcouffe, prend le nom de Petits Chanteurs de Beauséjour. Il poursuit pendant quelques temps la mission liturgique de l’ancienne maîtrise de la cathédrale. En réalisant plusieurs tournées internationales et un enregistrement historique avec Léo Ferré en 1966, le choeur participe également au rayonnement culturel de la ville de Narbonne. Il devient l’une des meilleures formations chorales de jeunes de la région. Il ferme ses portes en 1968.

 

Aujourd'hui, les Petits Chanteurs de Narbonne viennent s'inscrire dans cette tradition séculaire des choeurs de garçons.

©PCN

©PCN

©PCN

Commémorations 11 novembre 2016
Commémorations 11 novembre 2016

© Bernard Delmas

Visite Lastours
Visite Lastours

©PCN

Tournée 2017
Tournée 2017

©PCN

Journée intégration
Journée intégration

©PCN

©PCN

Marché de Noël
Marché de Noël

©José Nussy

Ancienne maison de la Maîtrise
Ancienne maison de la Maîtrise

©PCN

©PCN

©José Nussy